L’extrême droite est-elle le porte-voix du malaise des quartiers populaires ? Le mythe des campagnes pour le logement social de CasaPound en Italie

PUBLICATIONS

L’extrême droite est-elle le porte-voix du malaise des quartiers populaires ? Le mythe des campagnes pour le logement social de CasaPound en Italie

C’est désormais un poncif : l’extrême droite serait une quasi-résultante des problèmes de l’urbanisme, le fruit des classes populaires et moyennes confrontées aux difficultés de l’habitat dégradé en secteur cosmopolite.

Cette étude de Caterina Froio, Pietro Castelli Gattinara et Tommaso Vitale analyse en profondeur l’action et l’implantation de CasaPound, mouvement italien considéré comme une référence et un modèle par les radicaux de droite en Europe, dans les quartiers populaires. Elle démontre empiriquement comment des actions fabriquées pour les médias occultent une réalité plus en demi-teintes.

Logo Le Figaro

La parution de cette note se fait en partenariat avec Le Figaro où Julien Licourt propose ce jour un entretien à son propos avec Caterina Froio.  

À PROPOS DES AUTEURS

Caterina FroioCaterina Froio est enseignante-chercheuse en Science Politique à Sciences Po, Centre d’études européennes et de politique comparée (UMR 8239). Ses recherches portent sur les droites extrêmes et radical populistes, les partis politiques, la participation politique et les usages d’internet en France et en perspective comparée. Caterina est responsable scientifique de la section thématique Extremism & Democracy au sein du European Consortium for Political Research (ECPR). Récemment elle a co-écrit le volume CasaPound. Contemporary Extreme Right Politics (Routledge, 2020). Ses travaux ont été notamment publiés sur la Party Politics, Perspectives on Politics, Revue Française de Science Politique, Revue Internationale de Politique Comparée, Réseaux et Questions de Communication.

Pietro Castelli

Pietro Castelli Gattinara est post-doctorant au Centre de recherche sur l’extrémisme (C-REX, Université d’Oslo) et chercheur associé au Centre d’études européens (CEE, Sciences Po). Ses recherches portent sur la compétition partisane, l’immigration, et l’action collective d’extrême droite en perspective comparée. Il anime le projet FARPE, qui étudie les mobilisations d’extrême droite en douze pays Européens. Ses publications incluent The Politics of Migration in Italy (Routledge, 2016) et le volume co-écrit avec Donatella Della Porta Discursive Turns and Critical Junctures : Debating Citizenship after the Charlie Hebdo Attacks (Oxford University Press, en parution). Il a également publié dans la Revue française de science politique, Critique internationale, Comparative European Politics, Acta Politica, et Mobilization. pietro.castelli@c-rex.uio.no.

Tommaso VitaleTommaso Vitale est Associate Professor de Sociologie à Sciences Po et directeur scientifique du master Governing the Large Metropolis à l’École Urbaine. Ses recherches portent sur les conflits et les changements urbains, sur la ségrégation spatiale, sur la planification des services sociaux, ainsi que sur les élites et la gouvernance locale de la restructuration industrielle. Il est co-directeur de la revue à comité de lecture PArtecipazione e COnflitto. The Open Journal of Sociopolitical Studies. Il a été chercheur invité au Vincent and Elinor Ostrom Workshop in Political Theory and Policy Analysis (Bloomington, Indiana University) où il est membre associé. Il a co-dirigé la recherche comparative ANR MargIn (avec O. Legros ; C. Bergeon) et il membre du réseau de recherche Urba Rom. Il dirige maintenant la recherche comparative européenne R-Home. Ses publications peuvent être téléchargées dans Spire