La Minute Recherche_Guillaume Petit

LA MINUTE RECHERCHE

"Il y a une forme de masochisme participatif"

Les individus peuvent-ils, veulent-ils participer à la vie démocratique ? A quelles conditions ?

« Contre le résultat que ces formes de participation seraient une alternative qui viendrait compenser une forme de désenchantement par rapport au suffrage universel. En fait, non. »

Guillaume Petit, dans sa thèse « Pouvoir et vouloir participer en démocratie : sociologie de l’engagement participatif » s’est intéressé à la production et la réception des offres de participation. Qu’est-ce qui fait que des individus vont particulièrement s’investir ? A quelles conditions ?

 

 » Tout le monde ne participe pas »

 

Il décrypte ainsi la sélectivité sociale des dispositifs participatifs locaux et dresse le profil sociologique de ces participants. Des participants plutôt âgés, au niveau de diplôme et de revenu supérieur à la médiane … et des votants constants.

« Les personnes qui participent dans ces instances sont des personnes qui prennent leur métier de citoyen très au sérieux, tellement au sérieux qu’elles sont prêtes à participer au-delà des élections. »

À PROPOS DE L’AUTEUR

Guillaume Petit est docteur en science politique, chercheur post-doctoral à UCLouvain et VUBrussel. En novembre 2017, il a soutenu sa thèse « Pouvoir et vouloir participer en démocratie. Sociologie de l’engagement participatif : la production et la réception des offres institutionnelles de participation à l’échelle municipale » (thèse sous la direction de Loïc Blondiaux).

À VOIR AUSSI