Comment enseigner la Guerre d’Algérie ?

PUBLICATIONS

Comment enseigner la Guerre d'Algérie ?

A l’approche du 5 décembre, journée nationale d’hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, et alors que l’élection présidentielle algérienne doit avoir lieu le 12 décembre, la Chaire Citoyenneté de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye a souhaité revenir sur la difficulté sociale à saisir l’histoire de ce conflit, et les possibilités de l’appréhender hors des usages mémoriels conflictuels. Pour cela, nous avons demandé à deux personnalités qualifiées de traiter chacun une approche de cette question.

Dans cette note, Abderahmen Moumen analyse les difficultés spécifiques posées par l’enseignement scolaire de ce conflit et propose pistes et méthodes pour un enseignement historique respectueux des mémoires mais aussi d’une exigence civique et éthique.

À PROPOS DE L’ AUTEUR

Abderahmen Moumen, historien, est chercheur associé à l’UMR TELEMMe, CNRS-Université d’Aix-Marseille, et Chargé de mission nationale auprès de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre.

Auteur de travaux sur l’histoire des populations en Algérie, la guerre d’Algérie, et les mouvements migratoires entre l’Algérie et la France, il publie en 2020 avec Giulia Fabbiano un ouvrage sur les Mémoires algériennes en transmission qui réunit des historiens des deux rives de la méditerranée et est co-édité par des presses algériennes et françaises.